• LE BLOG DE LA LIBRAIRIE L'AN DEMAIN

     

    Tant de livres passionnants, récents ou parfois plus anciens, rejoignent les étagères de la librairie, que parfois on est pris de vertige :
    « tant d’intelligence pour si peu de lecteurs! »
    Alors parfois j’en choisis un ou deux pour prendre la lumière du blog et de Facebook, car ceux qui prennent la lumière des illuminations de noël dans la vitrine n’attirent  guère les yeux de passants tout attirés par les mirages colorés déployés par la publicité et les illusions des centres commerciaux…

    Un petit zoom sur les microbes pour commencer : le livre « Jamais seul » de Marc-André Selosse paru chez Actes Sud est sous titré « ces microbes qui construisent les plantes, les animaux et les civilisations »…
    350 pages à la mise en page dense et au contenu plus dense encore : un concentré d’érudition, des découvertes formidables pour ceux qui connaissent un peu la biologie, et un émerveillement total pour ceux qui l’ont oubliée….

    Présentation de l’éditeur: 
    Au fil d’un récit foisonnant d’exemples et plein d’esprit, Marc-André Selosse nous conte une véritable révolution scientifique. Les microbes jouent un rôle en tout point essentiel : tous les organismes vivants, végétaux ou animaux, dépendent intimement de microbes qui contribuent à leur nutrition, leur développement, leur immunité ou même leur comportement. Toujours pris dans un réseau d’interactions microbiennes, ces organismes ne sont donc… jamais seuls. Détaillant d’abord de nombreuses symbioses qui associent microbes et plantes, Marc-André Selosse explore les propriétés nouvelles qui en émergent et modifient le fonctionnement de chaque partenaire. Il décrypte ensuite les extraordinaires adaptations symbiotiques des animaux, qu’ils soient terrestres ou sous-marins. Il décrit nos propres compagnons microbiens, le microbiote humain, et leurs contributions, omniprésentes et parfois inattendues. Enfin, il démontre le rôle des symbioses microbiennes au niveau des écosystèmes, de l’évolution de la vie, du climat, et des pratiques culturelles et alimentaires qui ont forgé les civilisations. Destiné à tous les publics, cet ouvrage constitue une mine d’informations pour les naturalistes, les enseignants, les médecins et pharmaciens, les agriculteurs, les amis des animaux et, plus généralement, tous les curieux du vivant. A l’issue de ce périple dans le monde microbien, le lecteur, émerveillé, ne pourra plus porter le même regard sur notre monde.

    Jamais seul  de Marc-André Pelosse, éditions Actes Sud , 350 pages,  24,50 euros


  •  Les engrais verts

    Que sont les engrais verts ?

    Ce sont des plantes cultivées pour améliorer la fertilité du sol et non pour être récoltées.
    Les engrais verts présentent de nombreux avantages :

    • leurs racines fissurent le sol et améliorent sa perméabilité à l'air et à l'eau.
    • s'il s'agit de légumineuses (vesce, trèfle, pois...), ces plantes fixent l'azotede l'air dans le sol pour le rendre disponible aux plantes.
    • s'il s'agit de brassicacées (moutarde...), leurs racines extraient du potassium et du phosphore des particules de roches du sol qui profiteront aux cultures suivantes
    • ils étouffent les "mauvaises herbes", protègent le sol et peuvent servir de paillis par la suite
    • ils peuvent aider à réguler le pH du sol.
    • Quelles plantes choisir ?

      On peut semer des engrais verts en mélange pour bénéficier de plusieurs avantages simultanés, suivant ses besoins.
      Les graminées comme le ray-grass italien développent des racines vigoureuses et sont très efficaces pour fendiller un sol argileux et compact.
      La vesce de Cerdagne (légumineuse) est adaptée à tous types de sols et est détruite par le gel hivernal.
      Le seigle cultivé en association à la vesce lui sert de tuteur et ameublit le sol.

      Le trèfle incarnat (légumineuse) est adapté à tous types de sols mais préfère les sols léger plutôt acides.

      La phacélie fait de jolies fleurs mauves visitées par les abeilles.

      Comment semer ?

      Ne pas bêcher le sol. Semer les engrais verts en place, à la volée, sur une parcelle fraîchement défrichée et ameublie légèrement avec un croc. Niveler avec un rateau pour recouvrir les graines et tasser légèrement.

      Quand semer ?

      Dans le cas d'un sol argileux compact, semer entre avril et septembre ce mélange phacélie + vesce, que l'on peut acheter ici par exemple : http://www.semaille.com/fr/engrais-verts/19-melange-special-sol-lourd.html

      Engrais verts de printemps : moutarde, féverole, vesce de printemps, sarrasin, phacélie dès que la terre se réchauffe.
      Engrais verts d'automne :  mélange de seigle et vesce d'hivertrèfle incarnatsainfoin. La vesce, le trèfle et le sainfoin sont des légumineuses qui fixent l'azote dans le sol.

      Dernière étape

      Plusieurs procédés sont possibles. Si l'engrais vert n'a pas été supprimé par le gel, il faut le "détruire" en utilisant l'une des méthodes suivantes :

      • le broyer avec une tondeuse à gazon ou le faucher ou le couper à la cisaille (très petites surfaces) et l'utiliser en paillis
      • le couvrir d'une couche de foin ou de paille pendant au moins deux mois pour le faire "fondre"

      Les racines mortes serviront de nourriture à la faune du sol et les nodules des légumineuses apporteront l'azote pour les prochaines cultures.

      Video de Sikana Nature sur les engrais verts : 

    • Vesce 20commune 1

     






    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires