•  

    Claude Bourguignon - Protéger les sols pour préserver la biodiversité

    Prévention des inondations : revitaliser les sols (porosité, complexe argilo-humique, taux de matière organique, ...) en favorisant la vie du sol : champignons, vers de terre et microfaune, bactéries


  • C'est la saison !

    Velouté de butternut à la cannelle

    Temps de préparation : 20 minutes. Temps de cuisson : 15 minutes.

    Ingrédients pour 4 personnes :

    • 1 butternut.
    • 1 oignon.
    • 1 cube de bouillon.
    • 1 ou 2 c. à soupe de crème fraîche ( j'utilise une crème végétale ).
    • 1 pincée de cannelle.

    Couper le butternut en gros cubes.

    Couper grossièrement l'oignon.

    Faire revenir l'oignon et le butternut dans l'huile d'olive. Remuer régulièrement, il ne faut pas que l'oignon roussisse. Une fois  que les légumes sont bien revenus, émietter un cube de bouillon au-dessus.

    Bien remuer pour laisser les légumes s'imprégner du bouillon.

    Recouvrir d'eau bouillante, juste au dessus des légumes.

    Laisser cuire, planter un couteau pour vérifier la cuisson.

    Mixer. Ajouter une ou deux c. à soupe de crème fraîche. Saler, poivrer.

    Ajouter un soupçon de cannelle.

    C'est prêt et c'est délicieux. Vous pouvez faire cette recette avec un potimarron.

     

    Velouté de potimarron aux lentilles

    Pour 4 personnes. Préparation : 10 minutes. Cuisson : 20 minutes

    • 100 g de lentilles corail sèches.
    • 1/2 potimarron.
    • 3 gousses d'ail.
    • 1 c. à café (ou un cube ) de concentré de bouillon de légumes.
    • 1 poignée de persil.
    • 1 pincée de gros sel.
    • 2 c. à soupe de crème de soja ou autres.

    Eplucher la moitié du potimarron et couper en gros cubes.

    Mettre les lentilles corail directement dans un faitout, elles cuisent rapidement et seront prêtes en même temps que le potimarron. Ajouter les cubes de potimarron, les gousses d'ail coupées en deux, la poignée de persil, le concentré de bouillon de légumes et la pincée de gros sel.

    Couvrir d'eau et mettre à cuire à feu moyen.

    Après 20 minutes vérifier qu'il reste assez d'eau et que le potimarron est cuit. Sinon, remettre sur le feu quelques minutes.

    Une fois cuit, mixer finement et ajouter 2 c. à soupe de crème....c'est prêt !

    Un petit rappel : la recette de la confiture de pastèque à confiture se trouve page 22 du blog.


  •  

    Un projet de permaculture a été initié fin 2016 par la mairie de Chambourcy dans les Yvelines.

    Sur un terrain de 7300 m2, une vingtaine d'habitants de Chambourcy et des environs, formés et accompagnés par EcoWise, ont transformé en quelques mois ce terrain abandonné en une oasis de biodiversité.


  • Bioturbation : actions de la microfaune du sol.

    La nature fait bien les choses. La permaculture c’est aussi l’art de laisser faire la nature.

    La bioturbation consiste à mélanger des résidus (végétaux) dans des sols et des sédiments par activité biotique. C’est l’un des processus fondamentaux de l’écologie, car il stimule la décomposition, crée des habitats pour les autres (micro) faunes et augmente le flux de gaz et d’eau dans le sol.

    Ici, vous pouvez voir un système sans (à gauche) et avec (à droite) la faune du sol comme les vers de terre, les Enchytraeidae, les collemboles, les acariens et les isopodes sur une période de 15 semaines. Pendant cette période, alors que seule une petite activité fongique peut être observée sur le côté gauche, la couche de feuilles sur le côté droit est presque entièrement incorporée dans le sol en raison de l’interaction entre les microbes, la microfaune et la mésofaune


  • Rencontre Jardinaude

    Il y avait une agitation inhabituelle samedi, Chemin de Peilhan : les Cuxanais avaient organisé une première rencontre Jardinaude réunissant les adhérent(e)s de Narbonne, Lézignan et Lavalette. 
    Une cinquantaine de personnes avaient répondu favorablement à cette invitation destinée à mieux se connaître et à discuter des pratiques jardinières de chacun tout en visitant le jardin expérimental de l’Amarante.

    Les tables avaient été dressées dans le jardin voisin pour y savourer bien sûr les préparations apportées, mais aussi échanger les recettes culinaires à partir des fruits et légumes du jardin.

     

    Le café a été pris… sous les parapluies et les jardiniers se sont réjouis d’avoir été chassés par une invitée si attendue !

              

              

     






    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires