•  
    • Envoi de Serge

      Bonjour les écolos!

      Au lieu d'être bien sagement regroupées en grappe serrée au fond de la 
      ruche à attendre le printemps, mes abeilles sont dehors et semblent 
      encore rentrer du pollen ! Je leur donne de temps en temps une cuillère à 
      soupe de candi(sucre) que je place sur la plage d'envol. Elles adorent 
      car actuellement elles ne trouvent plus de nectar et elles économisent 
      le miel qu'elles ont stocké en haut de la ruche. A cette époque de 
      l'année, elles sont plus grosses que pendant l'été car elles vont vivre 
      plus longtemps pour assurer la relève au printemps.

      La nuit, toutes se regroupent dans le coin le plus isolé de leur maison, 
      autour de leur reine et du couvain (nymphes de leurs sœurs) et elles 
      agitent leurs muscles du dos pour créer  la chaleur nécessaire à leur 
      développement. On sent cette chaleur, localisée, en promenant le dos de 
      la main sur une paroi de la ruche.

      J'ai calfeutré tout les espaces qui pourraient créer des gros courants 
      d'air défavorables. Elles l'avaient déjà fait en partie avec de la 
      propolis, ciment résine naturel que les abeilles fabriquent pour 
      entretenir l'espace de leur ruche. Boucher les fentes du bois, momifier 
      les animaux morts dan la ruche, lutter contre les bactéries et 
      champignons, diminuer l'orifice d'entrée pour éviter les intrusions 
      intempestives. A chaque utilisation correspond une composition 
      différente de propolis. Ainsi pour boucher des trous, c'est un ciment 
      ordinaire, mais pour momifier les cadavres la propolis contient des 
      antiseptiques et antifongiques efficaces qui protègent des infections. 
      La pharmacopée utilise cette matière dans beaucoup de préparations.

      Voilà ! il faut maintenant attendre février pour entreprendre la grosse 
      opération qui m'angoisse un peu ! Il s'agit d'ouvrir tout mon échafaudage 
      non conforme aux règles! Diviser en coupant les différentes parties 
      occupées par les rayons construits anarchiquement, trouver la reine, 
      l'isoler avec une partie des abeilles dans une autre ruche plus 
      standard, placer le couvain dans une troisième ruche dans laquelle 
      j'espère que certaines abeilles vont continuer à l'entretenir et créer 
      une nouvelle reine. La ruche actuelle ne sera pas abandonnée, elle sera 
      laissée en l'état privée d'une partie de sa population, avec encore 
      quelques rayons habités et là aussi, l'abeille noire est capable de 
      créer une nouvelle reine en alimentant à la gelée royale une alvéole de 
      nymphe.

      Quel programme !

      Je vous tiendrai au courant!

      Bzzz....!!

       
    •  

    « »