• ATELIER DU 24 FEVRIER AU JARDIN EXPERIMENTAL

     

    1. Deux caisses de culture supplémentaires fabriquées par Alain ont été disposées et remplies avec

       

    • une couche de carton puis de fumier
    • du broyat

    • de la terre

    • et pour finir du terreau récupéré sous le compost

    •  Chaque couche a été arrosée pour lancer l’activité des champignons et bactéries.

      La caisse centrale est réservée aux fleurs pour en avoir à la disposition des butineurs le plus de temps possible dans l’année :

    • Plantations arrosées au goulot : au centre les plantes les plus hautes, dahlia et glaïeuls, tout autour des rudbeckias, œillets de poètes, leucanthèmes,

    • Semis arrosés avec la pomme d’arrosoir et recouverts d’une fine couche d’humus : des cosmos et en bordure des capucines et pois de senteur.

     Installation des espaliers :

    1. Toujours fidèles à « la récupération plutôt qu’à la consommation », les parties d’une ancienne pergola servent de piquets où grimperont des ipomées. Robert leur a trouvé un air un peu « grec » !

     

    Le creusement des trous a été difficile, nouvelle preuve que la terre d’origine était ingrate.

      Pendant la travail des « forçats » l’élément féminin s’est adonné au partage des graines,  notamment de la variété ancienne, originaire de CUXAC : la « tomate de Papi Roca »
     Pour finir un petit tour aux lasagnes pour admirer les fèves et désherber un peu.

    1.  

     

    « »