•  

     

     

    ATELIER JARDIN PARTAGE DU 29 MAI 2014

     

    Nous commençons par distribuer et partager des graines....maïs, Eléagnus, arroche rouge, bigarade, piment, courge, melon, basilic, poireau, radis noir etc......... Robert nous explique qu'il a traité ses pêchers avec la décoction de prêle....7 ou 8 pulvérisations, ses pêchers sont épargnés par la cloque du pêcher...Jauméta nous conseille également de planter, au pied des pêchers et des abricotiers, des Népétas , de l'Hysope et de l'ail, également préventifs.....puis, nous faisons un petit tour du jardin pour examiner ce qui a été planté....vérifier ce qui a pris ou pas...........ce qui a poussé...par exemple, les semis direct de pêcher et abricotier n'ont pas poussé, il a fait trop sec....dans la haie du fond,orientée au vent dominant, beaucoup de plantations ont séché....il faudra protéger par une haie de roseaux fixés au grillage.....

    Le travail de la matinée est organisé ...nous montons le broyât dans la tour à pommes de terre ainsi que  dans la lasagne, essentiel dans la culture des pommes de terre pour favoriser le développement vertical de la plante et protéger les tubercules de la lumière....plus le pied sera haut et plus il y aura de racines et donc de tubercules qui se développent..........

    Les fèves sont récoltées et coupées et laissées sur le broyât et des tomates sont plantées dans cette lasagne  ....d'autres sont plantées dans la lasagne en forme de croix languedocienne  et dans une autre lasagne ....les fleurs fanées des soucis ont été coupées et ressemées alentours.....

    nous faisons ensuite un semis direct de salade.....pour cela, le broyât a été écarté jusqu'à l'humus ....les graines, semées de façon très aérée  et ensuite, bien tassées avec la main  et recouvertes d'une fine couche de broyât.....

    Dans la lasagne où le maïs a bien poussé, les haricots semés à côté commencent à sortir et des graines de courge ont été semées pour appliquer la méthode des trois sœurs ou Milpa, méthode ancestrale La technique agricole mixte de cultures complémentaires, dite des trois sœurs, représente les trois principales cultures pratiquées traditionnellement par diverses ethnies amérindiennes d’Amérique du Nord et d’Amérique centrale : la courge, le maïs et le haricot grimpant (habituellement le haricot tépari ou le haricot commun). La culture conjointe de ces trois plantes compagnes présente plusieurs avantages qui profitent à la culture de chacune :

    une plante à croissance rapide et suffisamment solide pour servir de tuteur (ici, le maïs)

    une légumineuse grimpante (azote de l’air amené au sol)

    une cucurbitacée (les feuilles font de l’ombre).... 

     

     Nous nous réunissons ensuite pour faire le bilan de ce qui a été fait et ce qu'il conviendra de faire par la suite....il est recommandé de récolter, dans la garrigue, les graines de plantes défleuries et de les semer....semer des roses trémières, des tagettes....il faut également prévoir le début des travaux de l'abri du forum....le problème de l'eau pour l'arrosage a été évoqué...couper et apporter des roseaux pour protéger la haie du fond....trouver un nom pour le jardin....celui d'Amarante a été proposé ...  L’Amarante, la "mauvaise herbe" pas marrante pour Monsanto ou la revanche de la nature sur le plus grand prédateur de la terre....
    Comme quoi, rien n’est jamais acquis même pour ceux qui se croient invulnérables. Monsanto est entrain de l’apprendre à ses dépens. En effet, en 2004, un agriculteur du centre de la Georgie, se rend compte que malgré l’application massive du fameux herbicide Roundup sur ses cultures de soja, une plante fait de la résistance et ne semble pas être incommodée par l’herbicide, c’est l’Amarante. Depuis cette époque la situation n’a fait qu’empirer et le phénomène s’est étendu à d’autres états. Rien qu’en Georgie, 50 000 hectares sont atteints, l’Amarante colonise les plantations. Les agriculteurs sont contraints d’arracher à la main ces herbes quand c’est possible car elles sont profondément enracinées mais il est très difficile d’en venir à bout, 5000 hectares ont dû être abandonnés.

    Les tâches ont été réparties aux trois équipes.....pour la première, s'occuper des fraisiers, arroser les semis, poser le fil de fer pour la haie de roseaux ...la deuxième équipe devra remonter le paillage aux tomates, semer des courges au milieu de la croix, là où il a été planté des tomates....la troisième équipe devra désherber et arroser.

    Fin de l'atelier.

     

    « »